Je ne suis pas un gourou.

Je ne porte pas la bonne parole, je ne suis pas un guide à suivre les yeux fermés. Sérieusement, si vous rencontrez un coach qui vous fait cet effet-là, fuyez !

 

Je ne suis pas une psy.

Si le psy fouille votre passé pour y trouver les causes de vos troubles présents, le passé pour moi, à un intérêt plus relatif.

Bien sûr il a contribué à faire ce que vous êtes aujourd’hui mais moi, ce qui m’intéresse c’est le présent et comment s’appuyer dessus pour aller vers un objectif précis, situé dans votre avenir.

 

Je ne suis pas une consultante.

Je ne donne pas de conseils. Je fais en sorte que vous puissiez trouver vos propres solutions.

J’accompagne des gens aux profils et aux métiers très différents. Des entrepreneurs, des salariés, des professions libérales, des free-lances… dans des domaines très variés. Il me serait impossible (et ce serait franchement malhonnête) de donner des conseils sur un métier que je ne maîtrise pas.

Une cliente avocate parlait de moi à une de ses collègues qui lui demandait : “Ta coach, c’est une ancienne avocate ? Elle connait bien le métier ?” Non. Pas besoin. En tant que coach certifiée, je suis formée à une méthode qui s’adapte à tous les profils.

Le point commun des mes clients ? Ils souhaitent faire évoluer leur carrière professionnelle.

 

Je ne suis pas une magicienne.

C’est une des premières choses que je dis à mes clients : “Je n’arrive pas avec une baguette magique pour résoudre tous vos problèmes. La personne qui travaille le plus dans un coaching c’est…  vous !”

En tant que coach, j’ai une obligation de moyens, pas de résultats. Je ne suis pas un substitut. J’accompagne mais je ne fais pas à la place de.

 

Je ne suis pas une béquille.

Un coach qui accompagne pendant des années un client, personnellement je trouve ça louche… Mon objectif est que mes clients soient rapidement autonomes, qu’ils n’aient plus besoin de moi ! Car s’ils n’ont plus besoin de moi c’est qu’ils ont atteint leurs objectifs donc que j’ai réussi ma mission !

 

 

Mais du coup, je suis quoi ?

Je suis coach.

Ce mot “Coach” n’est pas toujours bien perçu. Il est un peu galvaudé, utilisé à tort et à travers. J’ai moi-même eu du mal à me l’approprier.

Saviez-vous que la signification première du mot Coach ( coche en français) est « grande voiture à chevaux » ?

Le Coach désigne initialement un tuteur qui « transporte » l’élève vers un examen.

 

Si je devais imager ma définition du coaching tout en restant dans la métaphore du transport je dirais que:

Vous êtes sur votre chemin et moi je suis à côté de vous et je vous tiens la main. Je ne vous montre pas la voie puisque je ne connais pas d’avance la destination. En revanche je vous aide à repérer toutes les indications présentes qui vous guident jusqu’au point d’arrivée que vous vous êtes fixé. Je révèle vos talents pour lire la carte que vous avez entre les mains. Je vous aide, quand il y a un tronc d’arbre qui bloque le passage, à trouver un moyen de le déplacer. Et je vous pousse à avancer sur votre route, sans relâche.

 

Mon seul “pouvoir” c’est l’écoute et l’art de poser les bonnes questions, celles qui remuent, celles qui remettent en question, celles qui dévoilent de nouvelles perspectives.